Une pratique basée sur la danse créative et la méthode Feldenkrais.
Définitions

Bougez naturellement, c’est-à-dire ?

Lexique | selon Mara Vinadia.

Bougez-vous naturellement ?

A question simple, réponse pas toujours aisée !

Même en bonne santé, notre corps nous joue des tours.

Toute douleur, inconfort, limite d’apprentissage, ou fonction déficiente est signe que le corps, donc le système nerveux, est désorganisé.

La vision dominante du mouvement est réductrice :

L’apprentissage du mouvement est majoritairement considéré d’un point de vue biomécanique et segmentaire. Le manque de souplesse, les gestes perdus ou désorganisés sont ré-entraînés par une mobilisation musculaire répétitive, une manipulation (passivité) ou par l’imitation d’un modèle. Les conséquences sont une désorganisation du système nerveux :

• La perte progressive de sa mobilité au fil des ans.
• En rééducation, bien des suivis sont inefficaces, trop long et non durables.
• Les dysfonctionnements s’installent dans un cercle vicieux.
• Le geste esthétique n’est pas juste.

Donner toute sa valeur à notre 6ème sens, le sens du mouvement :

Pour réorganiser son système nerveux, il est crucial de passer par l’apprentissage organique et de s’adresser, en mouvement, à la plasticité neuronale. Il ne s’agit pas de « travailler sur le corps », mais de mettre en jeu l’action, l’intention et le désir d’agir dans son environnement, en affinant son sens kinesthésique. Nous avons la capacité d’améliorer continuellement comment nous bougeons, nous sentons, nous nous émouvons, et ainsi, comment nous pensons.

Ainsi, la conscience de soi par le mouvement permet de conserver ou retrouver comment bouger naturellement tout au long de la vie.

La personne est accompagnée dans un processus d’apprentissage systémique : prise de conscience du lien entre la problématique et ses habitudes d’action, intégration de nouvelles options d’action.

En expérimentant la pratique de Mara Vinadia basée sur les idées de Feldenkrais, chaque personne peut dépasser ses manières habituelles d’agir, et être acteur de sa santé.

La méthode Feldenkrais est un apprentissage de la conscience de soi par le mouvement pour améliorer la qualité et l’efficacité du geste, et élargir le répertoire des possibilités d’action. Elle s’appuie sur la richesse de la proprioception, du corps sensible dans l’environnement, et de toutes les dimensions de la personne.

La fluidité est la clef de votre santé et de votre expressivité :

  • C’est à la portée de tous, quelque soit votre condition physique ou psychique.
  • Conservez, retrouvez, développez votre aisance naturelle à tous les âges de la vie.

Qu’est-ce que la conscience de soi par le mouvement ?

Lexique |

A tous les âges de la vie, la conscience de soi par le mouvement est une expertise à la portée de tous:

  • Apprendre ce qui est juste pour soi, au-delà des contraintes culturelles et de société.
  • Etre acteur de sa santé, créatif dans ses choix de vie, déployer son autonomie.

Le trio conscience de soi par le mouvement (action|intention), apprentissage incorporé, et plasticité neuronale joue un rôle crucial dans la construction et le développement de la personne.

Les recherches scientifiques révolutionnaires des années 1990-2010 sur le cerveau et la conscience corroborent la méthode Moshe Feldenkrais.

Les travaux d’ A. Berthoz, F. Varela, A. Damasio attribuent désormais à ce trio un rôle central et une fonction cognitive constitutive dans la perception de l’environnement et le pilotage de nos activités.

Moshe Feldenkrais, tout comme Alain Berthoz, postulent le mouvement comme le 6ème sens, notre sens kinesthésique :

«Toutes les réhabilitations s’adressant, en mouvement, à la plasticité neuronale ont un grand potentiel de développement à l’avenir.»

Cela signifie surtout qu’il faut ré-intégrer le corps sensible dans les processus cognitifs et dans une théorie de la conscience.

L’intention d’agir, et non le langage, serait à l’origine de la cognition: A. Berthoz | Le sens du mouvement, 1997 – La décision, 2003. Professeur de physiologie de la perception de l’action au Collège de France.

Qu’est-ce que la plasticité neuronale? ou neuroplasticité?

Lexique | Le Feldenkrais et la plasticité neuronale, ou neuroplasticité.
Moshe Feldenkrais, physicien avant-gardiste, est le pionnier de la concrétisation de ce principe. La plasticité neuronale est la capacité du cerveau à modifier l’organisation de ses réseaux neuronaux en fonction des expériences vécues, tout au long de la vie.

Qu’est-ce que la méthode Feldenkrais d’éducation somatique?

Lexique | Définition, historique.

Feldenkrais – Définition :
La méthode Feldenkrais est un apprentissage de la conscience de soi par le mouvement pour améliorer la qualité et l’efficacité du geste, et élargir le répertoire des possibilités d’action. Elle s’appuie sur la richesse de la proprioception, du corps sensible dans l’environnement, et de toutes les dimensions de la personne.

Feldenkrais – Histoire :
Moshe Feldenkrais est un des pionniers du champ disciplinaire de l’éducation somatique.

Visionnaire, il propose d’agir efficacement selon la plasticité neuronale et les lois du vivant.

Moshe Feldenkrais étudia sur plus de 40 ans les fonctions humaines par la relation directe entre le mouvement et les façons dont nous pensons, ressentons et agissons dans le monde. Le cœur de sa méthode postule que le système nerveux humain est plastique, modifiable et orienté pour apprendre tout au long de la vie.

Pour Moshe Feldenkrais : Agir, penser, sentir, sont les faces d’une même chose, notre manière d’être au monde.

Toute douleur, inconfort, limite d’apprentissage ou fonction déficiente, est signe que le corps, donc le système nerveux est désorganisé. La méthode Feldenkrais nous engage dans un processus de ré-organisation de nos manières d’agir.

Ceci est possible car l’image de soi évolue positivement à tout âge.

M. Feldenkrais découvrit comment stimuler l’intelligence du système nerveux pour transformer progressivement nos schémas d’action.

L’action et l’intention sont au cœur de la méthode Feldenkrais.
Nous ne développons pas des postures, mais des « acture » (to act – être en action) individuelles et spécifiques selon le contexte éducatif et culturel. Il s’agit de réaliser nos intentions en action.
«Organiser le corps en mouvement de telle façon que l’on peut bouger avec un minimum d’effort et un maximum d’efficacité, non à travers l’effort musculaire, mais à travers la conscience de ce que nous faisons.»

Moshe Feldenkrais (1904-1984) – Docteur en physique, ingénieur et expert en arts martiaux :
Né en Ukraine, M. Feldenkrais a passé la majeure partie de sa vie en Israël et en Europe. Dans sa méthode de plus de 800 séances, il appliqua à la conscience du corps et à l’étude du mouvement sa rigueur scientifique occidentale et l’efficacité des arts martaux.

M. Feldenkrais fut le premier européen à obtenir une ceinture noire en judo. Sa synthèse de la linguistique, la biologie, la neurophysiologie, la psychologie, le développement périnatal et les sports, lui permet de réapprendre à marcher par lui-même à la suite d’une blessure au genou.

Feldenkrais – Filiation arts et sciences :
Des personnalités des arts et des sciences pratiquent et reconnaissent la valeur de la méthode Feldenkrais. Elle est développée à travers le monde et intégrée dans les domaines de l’éducation, la thérapie, la rééducation, les arts, le sport, la santé.

  • Au 20e siècle : C. Sherrington, N. Tinbergen, P. Brook, M. Mead, Dr Lake, K. Pribam, Y. Menuhin.
  • Au 21e siècle : A. Berthoz, F. Varela, H. Maturana, E. Thelen (praticienne Feldenkrais), A. Berthoz, A. Damasio, T. Hannas.

« La méthode Feldenkrais ne consiste pas simplement à faire bouger ses muscles à droite et à gauche, mais à changer des choses dans le cerveau lui-même pour que la personne puisse ajuster graduellement… pour atteindre, ce que nous appelons, une image normale d’accomplissement.» Karl Pribam, MD, PhD, neuroscientifique.

« Le système développé par Moshe Feldenkrais présente autant de richesses pour comprendre la relation cerveau-corps que la théorie de la relativité générale d’Einstein pour la physique.» Dr Bernard Lake, cardiologue australien.

Qu’est-ce que la pédagogie de l’énaction ?

Lexique | Le Feldenkrais et l'énaction de Francisco Varela.

La pédagogie de l’énaction de Francisco Varela est basée sur la connaissance incorporée.

C’est une pédagogie de l’émergence de l’être, afin de susciter une logique d’apprenance par le sens.

Pour Moshe Feldenkrais, comme pour le biologiste Francisco Varela : «Le substrat de la connaissance, c’est l’action. »

La connaissance ou cognition est une action efficace d’un être vivant dans son environnement, tout en faisant émerger son propre monde. La cognition n’est pas une juxtaposition, mais bien une co-naissance, une co-construction soi/environnement.
H. Maturana et F. Varela | L’arbre de la connaissance, 1994.

Que sont les pratiques somatiques ? Encore appelées les pratiques somatiques d’éducation somatique ?

Lexique | Moshe Feldenkrais, pionnier des pratiques somatiques.

Les pratiques somatiques regroupent des méthodes centrées sur l’apprentissage de la conscience du corps en mouvement dans l’espace.

Vous pouvez trouver sur votre chemin en Europe ou dans le monde le terme pratiques somatiques ou pratiques d’éducation somatique; c’est la même chose.

Le terme et le champ disciplinaire “éducation somatique-pratiques somatiques” ont été définis par Thomas Hanna, psychologue et praticien Feldenkrais® américain en 1990.

Le mot soma (grec) signifie corps vivant et présent.

Les pratiques somatiques s’appuient sur l’expérience vécue (non-linéarité) nommée aussi apprentissage incorporé, et sur l’interaction synergique entre nos fonctions biologiques, le mouvement dans l’environnement, la conscience et l’apprentissage organique.

Historiquement en occident, au début du XXe siècle, des pionniers :
Les penseurs, les praticiens somatiques, et les danseurs modernes postulent le mouvement comme le reflet de notre manière d’être au monde.

Nous sommes un tout. Ils s’affirment aux antipodes de la vision séparatiste et mécaniste corps-esprit en vigueur dans notre culture judéo-chrétienne.

• 1900/1930 – Les premiers théoriciens du mouvement, dont R. Von Laban ou les bases de la danse moderne.
• 1930/1970 – Les pionniers en pratique somatique.
• 1970/2000 – Intégration des pratiques somatiques dans différents domaines.
• 1990/2006 – Les recherches révolutionnaires sur les sciences du cerveau, l’action, la perception, la conscience et l’apprentissage, corroborent l’expérience des praticiens somatiques et de M. Feldenkrais.

Liste des pratiques somatiques ou des pratiques d’éducation somatique:
Méthode Feldenkrais, l’eutonie de Gerda Alexander, méthode M. Alexander, le Body Mind Centering de B. B. Cohen, idéokinesis de I. Dowd, les fundamentals de Bartenieff, méthode du Dr Ehrenfried, gymnastique holistique.

Que sont les mouvements fondamentaux ?

Lexique |

Les mouvements fondamentaux sont les schémas neurologiques développementaux de relation et de locomotion, contenus dans l’évolution des espèces et du bébé, depuis la naissance, et in utero.

Ils assurent sa progression vers la verticalité et la marche, et ainsi, le langage.

Voici la liste des mouvements fondamentaux :
Respirer / être attentif / s’orienter / écouter / être conscient / rouler / regarder / se fermer / s’ouvrir / prendre conscience / se lever / se tourner / s’allonger / s’asseoir / se pencher / donner / prendre / se verticaliser / parler / marcher.

1982

Depuis 37 ans, excellence en pédagogie du mouvement danse et Feldenkrais,
pratique de pointe auprès des bébés, enfants et leur famille.


Avec ou sans handicap, des bébés aux seniors, CeMaVi est un centre de recherches appliquées en apprentissage du mouvement Feldenkrais.

Le centre CeMaVi développe principalement situé à Genève et à Carouge.

Le centre CeMaVi-Genevois français propose des activités adultes-seniors en Haute-Savoie, au coeur du Genevois français à Archamps/Collonges-sous-Salève; les lundis.

© 2019 Centre CeMaVi
© Crédit Photos Didier Devos
Conception site web Agence Citron Zébré